COSTA BRAVA RURAL - Sant Pere Pescador
A la pàgina inicial

      Costa Brava Rural


          Location de maisons de campagne dans l'Alt Empordà

Català Español English Deutsch Neederlands
    BIENVENUE        LOGEMENTS         SITUATION / CARTE         ACTIVITÉS / LOISIRS         COMMENT S'Y RENDRE         RÉSERVATIONS         NOUS CONTACTER    

   
   MAISONS DE CAMPAGNE 
Can Joan Jardin
Can Joan 1er étage
Can Joan 2e étage
Liste des itinéraires  -  Itinéraire suivant >>
ITINÉRAIRE 0 : Sant Pere Pescador
Le village | La sopa | À voir
 
Le village      Photos de St. Pere et Saldet

Sant Pere Pescador se trouve dans le département de l'Alt Empordà, au centre de la baie de Roses. Le village est situé sur la rive gauche de l'actuel cours bas du Fluvià, à environ trois kilomètres de son embouchure. La commune comporte six kilomètres de plage de sable fin, sans aucune construction. Sant Pere est donc très apprécié des amateurs de plages tranquilles et peu fréquentées. Outre la plage, la tramontane permet de faire de la planche à voile dans d'excellentes conditions. L'embouchure du fleuve Fluvià est également idéale pour la pratique du ski nautique.
Comme son nom ne l'indique pas, Sant Pere Pescador est une municipalité essentiellement agricole, bien que depuis plusieurs années, le tourisme est devenu une occupation importante de la population. La déviation et l'aménagement du fleuve a entraîné le dessèchement des étangs voisins, devenus aujourd'hui des champs cultivés très fertiles. Le village est entouré de champs de pommiers et de pêchers. Les terres plus basses, situées à proximité de la mer et du fleuve, comportent encore des marécages d'une grande valeur écologique. L'île Caramany, proche de l'embouchure du Fluvià,  est le lieu de repos de nombreux oiseaux migrateurs. Avec de petites embarcations, vous pouvez aller du village à la mer. Cette zone est idéale pour les amateurs de pêche.
Le premier document connu qui mentionne cet endroit, datant de l'an 974, ainsi que d'autres documents datant de 982 et 990, indique que le village portait le nom de "Villa Militiano quem vocant Sanctum Petrum". Ces documents confirment qu'il appartenait à l'Abbaye de Sant Pere de Rodes. Le nom complet, tel qu'il est connu actuellement, figure sur une donation effectuée en 1060 par la comtesse Guisla d'Empúries en faveur du monastère de Santa Maria de Roses et au siège de Gérone, où il est fait référence à la paroisse de "Sancti Petri Piscatoris".
Le château de Sant Pere Pescador appartenait à la famille Caramany, originaire de Fenollet et figurant sur des documents de l'Empordà à partir de la première moitié du  XIVe siècle. L'autre juridiction était aux mains des comtes d'Empúries. En 1457, le roi Alfons el Magnànim donna son comté à son neveu Enric, surnommé  "L'Infant Fortuna", qui résidait habituellement à Sant Pere Pescador et joua un rôle important pendant la guerre contre Joan II.
En 1461, l'infant et comte Enric répondit à l'appel des députés catalans en faveur de la libération du prince Carles de Viana, mais il passa par la suite dans le camp de Joan II. En 1466, il accompagna la reine Joana Enríquez et son jeune cousin Ferran, futur roi catholique. Le 24 octobre de la même année, il parvint à prendre le village de Sant Pere Pescador où résidait la reine. Le parlement s'installa à Sant Pere jusqu'à la fin du mois de novembre.
La vieille ville de Sant Pere Pescador fut construite autour de l'église paroissiale, datant du XVIIe siècle, et du château des Caramany. Des restes de l'ancienne muraille se trouvent à proximité.
La ville s'étendit vers le sud, avec un quartier important composé de constructions intéressantes datant des XVIe et XVIIe siècles.
Aux environs du village se trouve  l'ermitage consacré à Saint Sébastien. Comme cela peut être vérifié dans la lettre des louanges adressés au Saint Patron Saint Sébastien, Sant Pere Pescador subit une épidémie de choléra en 1640. Les habitants prièrent Dieu de les délivrer de ce fléau et choisirent Saint Sébastien comme intermédiaire, car ils le considéraient comme l'avocat du village contra la peste. Après d'innombrables prières, le village fut enfin débarrassé de l'épidémie, et de grandes festivités furent organisées à Sant Pere en l'honneur du saint. Les villageois lui furent si reconnaissants qu'ils décidèrent d'élever une chapelle en son honneur et de lui dédier le jour de la fête du village. Ce saint est encore de nos jours le patron du village, dont la fête est célébrée le 20 janvier, jour de la Saint Sébastien.
 
La sopa | Début de la page |
À partir de la moitié du XIXe siècle la coutume de célébrer les fêtes de Carnaval à Sant Pere Pescador avec "La sopa" fut instaurée
Des familles gitanes campaient aux alentours du village et du fleuve Fluvià. Elles entraient souvent dans le village pour quémander des restes de  "sopa" chez les nobles. La "sopa" était le nom donné au repas que donnaient les nobles aux pauvres du village à une époque où la misère était très grande. Pour fêter le Carnaval, les gitans organisaient des bals, à la fin desquels ils demandaient des dons.
Avec les années, les jeunes gens du village prirent l'habitude de passer dans les maisons en demandant l'aumône pour la "sopa" du carnaval. Tous les habitants du village leur donnaient quelque chose en fonction de leurs moyens, mais jamais d'argent, et seuls étaient acceptés les dons en nature (poule, lapin, riz, haricots, saucisses, etc.). Le dernier jour des Fêtes de Carnaval, tous les dons recueillis étaient cuits dans le four du village, le curé bénissait les aliments et les jeunes gens, après avoir dansé au bal des gitans, les distribuaient aux pauvres du village. S'il n'y avait pas de pauvres, chacun pouvait emporter une part du repas chez lui. Cette coutume existe encore de nos jours. Chaque famille de Sant Pere fait un don (l'argent est aujourd'hui accepté) au comité des fêtes pour organiser, le dimanche de Carnaval, un repas populaire à base de riz dans le  parc municipal. Tout le monde est invité et chacun peut manger autant de "sopa" qu'il le souhaite.
 
À voir | Début de la page |
L'emplacement exceptionnel de Sant Pere Pescador, au centre de l'Alt Empordà, permet de faire des excursions d'une demi-journée ou d'une journée complète dans de nombreux endroits intéressants de cette magnifique région. Nous vous proposons plusieurs itinéraires qui vous permettront d'admirer la beauté des paysages.
Bien que les possibilités soient très nombreuses, nous vous recommandons toutefois de prendre le temps de visiter notre village et d'admirer les magnifiques paysages qui l'entourent.
Une courte promenade dans la vieille ville vous permettra de visiter l'église, la maison des Caramany, l'ancienne muraille, la fontaine de la place principale et l'ermitage de Saint Sébastien..
Vous pouvez faire des excursions pédestres ou en bicyclette sur la rive du fleuve, jusqu'à l'Armentera.
Ne manquez pas de voir l'île Caramany. Cet espace étant protégé, vous ne pouvez pas y accéder directement, mais vous pouvez la contempler depuis la rive du fleuve en direction de la plage. Les chemins sont praticables pour les voitures.
Si vous souhaitez faire ces excursions avec un autre moyen de locomotion, nous mettons à votre disposition des bicyclettes et une barque à louer.

Barque à la disposition de nos hôtes





COSTA BRAVA RURAL
Dernière mise à jour: 10/04/2017